Technique Thompson : zoom sur l’ajustement chiropratique par drop

Chiropracteur renommé, l’américain J. Clay Thompson développe dès les années 50 une nouvelle approche des ajustements chiropratiques pour le traitement et la prévention des subluxations, via la technique Thompson. Aujourd’hui largement reconnue pour son efficacité et sa plus-value par rapport aux techniques manuelles sans instrument, elle est enseignée à travers le monde via des organismes de formation accrédités. Le Dr John Minardi, lauréat du prix Chiropraticien de l’année en 2011, s’appuie sur la méthode Thompson pour assoir la crédibilité de la chiropratique comme médecine naturelle. Le point sur les intérêts et le fonctionnement de la table drop à cet usage.

Les intérêts de la technique Thompson dans les ajustements chiropratiques.

Pour diagnostiquer, traiter et prévenir les subluxations et leurs impacts aux niveaux neurologique et fonctionnel notamment, les chiropracteurs – dans leur très grande majorité – ont recours à des instruments à l’appui de leurs techniques manuelles. Parmi ces instruments, la table multiarticulée équipée de drops. Cette table chiropratique professionnelle permet de pratiquer la technique Thompson pour vos ajustements chiropratiques.

Aperçu de la technique Thompson :

La méthode Thompson comporte 2 volets : la phase d’analyse et celle des ajustements chiropratiques.

  1. Au cours de son examen chiropratique destiné à détecter la subluxation à l’origine du dysfonctionnement, le chiropracteur effectue son analyse en se basant sur le système de « legcheck ». Cette vérification de la longueur des membres inférieurs permet de détecter une jambe plus courte, signe de compensation créée par la subluxation. L’analyse est procédée par flexion des pieds, patient allongé sur le dos et jambes supportées aux ¾ du mollet seulement. L’écart de longueur doit être significatif.
  2.  La technique Thompson utilise les drops pour permettre au chiropracteur d’effectuer ses ajustements dans des conditions de confort et d’efficacité optimales. Un drop est une pièce mobile de la table chiropratique. Attention, toutes les tables professionnelles ne sont pas équipées de drops. Le drop « tombe » sous la pression manuelle appliquée par le chiropraticien, pour faire chuter la section ostéo-articulaire appropriée en vue de corriger la subluxation.

Avantages du système mécanique de drop dans les ajustements chiropratiques :

La technique Thompson, mise en œuvre à l’aide d’une table multiarticulée munie de drops, est plébiscitée pour son niveau de précision, son efficacité et son aspect confortable pour le patient :

  • La technique Thompson est sans cavitation. L’absence de craquement dans les ajustements manuels prodigués par le chiropracteur rassure le patient et lui assure ainsi plus de confort.
  •  La chiropratique base notamment son efficacité sur l’application manuelle d’impulsions à haute vélocité et faible amplitude – méthode HVLA. La manipulation HVLA est d’autant plus précise et efficace effectuée à l’aide de drops. En effet, la rapidité est de facto accrue par le mécanisme de chute induit par le drop : la méthode Thompson potentialise ainsi la force d’impulsion de l’ajustement chiropratique.

Intéressé à en savoir plus sur les intérêts de la méthode ? Vous pouvez consulter le calendrier des séminaires dédiés instruits par le Dr John Minardi(1).

La table drop, instrument de la technique Thompson.

Pour pratiquer la technique Thompson, le chiropracteur doit être équipée d’une table munie de drops – ils se présentent sous forme de bras de levier mécaniques à pression douce. Multiarticulée, cette table chiropratique professionnelle est dotée de sections mobiles qui tombent sous l’impulsion manuelle générée au moment des ajustements. C’est la chute du segment ostéo-articulaire travaillé – zone pelvienne, cervicale ou thoracique, par exemple – qui permet la correction précise, confortable et efficace de la subluxation.

Comment bien choisir sa table Thompson ?

Au-delà des critères de choix classiques de sa table chiropratqiue – dimensions, densité de mousse, réglage électrique de la hauteur télécommandé au pied – le chiropracteur a tout intérêt à tenir compte du nombre de sections mobiles équipées du système drop. Un haut niveau de modularité augmente en effet le champ d’application de la technique Thompson.

Intéressé à vous équiper d’une table Thompson professionnelle ? Consultez les caractéristiques de la table chiropratique électrique 8 sections Axiothera(2).

(3)http://www.thompsonchiropractictechnique.com/seminars

(4)https://axiothera.fr/table-chiropratique/table-chiropratique-electrique-8-sections-chiroma

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs suivis d'un * sont des champs obligatoires.